08/07/2017

Ma vie surréelle /Basse cour/...

Actu Juillet! : "Nous deux", exposition au service de l'état civil de la ville de La Mure (38)
aux heures d'ouvertures du service jusqu'au 2 AOUT...

Lundi & Mercredi de 08h00 à 12h00 et de 14h00 à 16h00
Mardi & Jeudi de 08h00 à 12h00 et de 13h00 à 16h00
Vendredi de 08h00 à 12h00 et 14h00 à 18h00
Samedi de 09h00 à 12h00

 Faire son nid, 2017
©CélineMARTINET


Dans sa bulle, 2017
©CélineMARTINET



En vente mon livret "L'araignée qui pleure, ouvrage saturnien" Mai 2017
Écrivez-moi en m'envoyant votre chèque de 12 euros je vous l'envoie spécialement



©CélineMARTINET


juin 2016 -présentation collective en galerie
GALERIE N°5
(il ne s'agit pas d'une exposition que j'aurai conçue mais juste une présentation des oeuvres, de plus je ne suis pas collagiste)

Vernissage le 14 juin 2016 à Montpellier

 



©CélineMARTINET
"Ton look dénote"
décalcomanies sur photographies anonymes trouvées
2016

Argentique préhistorique
©CélineMARTINET

Sapée comme jamais
©CélineMARTINET
 ____________________________________________________________________________________________________________________

Vernissage samedi 13 septembre 2014
 Photographie ©Pierre Gaudu


23/06/2013

Graphies

"Je suis née d'une seconde main" est une nouvelle série qui se consacre à rendre visible les commentaires intérieurs supposés des personnes portraiturées dans le passé. 2013

Mais qui parle?

Extrait
Dans la série "Je suis née d'une seconde main",
"Pas complètement", encre sur photographie argentique anonyme trouvée, 23,5 x17,5 cm, 2013
©Céline Martinet


"Gentleman mylènefarmer", encre sur photographie argentique anonyme trouvée, 21,5 X 16 cm, 2013
©Céline Martinet

"-Je dis l'amour", encre sur deux photographies argentique anonyme trouvée, 2013

"Commentaire", encre sur photographie argentique anonyme trouvée, 2013

Je me remet à écrire sur les photographies trouvées. Je rajoute des mots /maux ...
Il est souvent question d'embrouiller, de remplir ou d'étouffer les identités... des hommes comme des femmes...
©Céline Martinet

c'est la suite de mes images typiques de la série "les mots manquent"


©Céline Martinet

29/07/2012

Maladies numériques



2012 signe mes premières utilisations du collage numérique. Toujours à partir d'images photographiques argentiques originales, je mèle mes recharges graphiques manuelles avec des collages, des philtres, et des outils numériques. 
Les images du 19è et du début 20è siècle, m'invitent à rejouer l'imagerie des encyclopédies, des dictionnaires médicaux, et des expériences spirites.
Les images des années 1940 à 1970 m'inspirent pour d'autres domaines très fort visuellement comme la guerre froide, la peur du nucléaire, la cellule familiale modifiée...
Car ce n'est pas tant l'anachronisme que je recherche dans mes collages, mais la recharge narrative. Je souhaite renforcer la force de représentation de ces images.  Comment une photographie peut représenter la réalité des relations entre les membres d'une famille? Comment un dictionnaire médical peut expliquer un malaise ou rendre compte de la douleur?


Dans mes avancées sur le collage numérique j'ai profité d'une invitation d'Ateliermékanimaux pour tenter quelques nouveautés :

20/03/2012

Restauration de la vie passée

Ma réappropriation de photographies de familles anonymes.

[Décalcomanies  Letraset / encre sur photographie anonyme.
Photographies trouvées, pièces uniques. 2000-2012]

Il est important pour moi de rentrer directement dans la composition de l'image et d'apposer mes commentaires graphiques sur la photographie originale directement. Pas de fac-similé, pas de prudence, pas de retouche numérique. Il me plait d'assumer ma première intuition de modification et d'être suffisamment assurée, précise et concentrée dans mes gestes de collage et d'écriture. Il n'y aura pas de repentir de ma part. 

    
  

19/12/2011

D'après un roman familial des névrosés




Propositions pour une édition de badges, le CAB, Grenoble, 2008




 



Série Minima Féminin 2011
Encre sur photographie anonyme


22/11/2009

Les allocations familiales, 2008


 



À propos du rapport parent/enfant :
Dans son rêve de transmission à la nouvelle génération, une mère, affichant un sourire radieux, aimera-t-elle vraiment son enfant présentant des difformités ? Des parents se retrouvent hébétés à la naissance d’un fils monstrueux et poilu ; Un enfant, maintenu par l’épaule, ou enserré par ses parents à écailles et à têtes d’oiseaux, soupçonne et craint une ressemblance dégénérative à venir. Il ne sait plus s’il doit aimer ses parents.

 
  
 
 




Techniques mixtes.
Décalcomanies, Letraset, autocollants, encres, Tippex, sur photographies anonymes.
Pièces uniques.